mercredi 25 mai 2016

Un amour de pommade

A chaque bobo sa pommade. Les pommades, on commence à en connaître un rayon à la casa, avec la miss et sa peau atopique. Toute petite il a fallu lui trouver des soins pour le corps adaptés, des savons, des lotions, des laits hydratants, des baumes réparateurs....

Depuis quelques mois je me rends compte que notre salle de bain accueille généreusement des tubes, des boites et des flacons pompes de la marque A-Derma... et aussi bien pour elle que pour moi. Il va falloir se rendre à l'évidence, nous sommes devenues accrocs à l'Avoine Rhealba (de l'avoine j'en mets même dans mon bol le matin, je vais finir par me transformer en licorne... ou en vieille jument, ça dépend).

L'Avoine Rhealba il fait l'objet d'un soin particulier et on ne le trouve que chez A-Derma. Selon la marque: il rééquilibre, répare et apaise les peaux fragiles. Et il faut bien avouer que pour nous, ça fonctionne plutôt bien.

Si tu as un petit bébé au fessier souvent très rouge, un deuzan sur le chemin de la propreté ou un sujet sensible de la culotte en général, munis toi d'un tube de Dermalibour + et emmène le partout avec toi. En cas de grosse irritation, il fait des miracles en une seule application. Ici on ne s'en passe plus. Il est aussi très efficace en cas de peaux réactives au froid. Ma Chouquette nous fait de magnifiques plaques sur les mains et sur les joues dès que la température passe en dessous des 5° ou que le vent  se lève... je lui en applique le soir au coucher et le lendemain, elle a retrouvé sa peau de bébé.


Moi, j'ai pris l'habitude d'hydrater ma peau de croco avec le lait corps hydratant de la même marque dès que je sors de la douche. Il est indiqué "habillage rapide" sur le packaging, et effectivement, il pénètre rapidement et je peux m'habiller dans la foulée (et je mets des collants au moins 6/7 jours #TesteuseDeChoc). Le gros plus de ce lait hydratant c'est qu'il est conditionné en flacon pompe et je ne jure que par ce format: rapidité, praticité et hygiène! J'en trouve à prix raisonnable en parapharmacie et sur le net.

J'ai également pu tester dernièrement la Crème nutritive anti-dessèchement Xera-Mega en après soleil et tu me croiras ou pas, mais le méchant coup de soleil s'est transformé en un petit bronzage sympa et presque sans peler. 

Bref à la casa on kiffe l'avoine dans nos bols et sur notre peau et je pense qu'on va continuer à faire un bout de chemin avec A-Derma.

Bises sur les quatre joues. Pourvu qu'elles soient douces! #KeurSurToi 





Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 20 mai 2016

Nos souvenirs flingués

Ma petite poulette... c'est le petit nom affectif par lequel ma maman m'appelait souvent et m'appelle encore parfois. Je te surnomme aussi de temps en temps comme ça. Le matin, enroulée dans ta couette, tu es mon petit rouleau de printemps. Quand tu es encore à peine éveillée, que tu bailles, les yeux entrouverts et tout embués, tu es mon petit marmotton. Et dès que je t’aperçois, que je dois t'interpeller, tu es ma boubouille à moi.  

C'est comme ça, et il n'y a finalement que sur ce blog et les réseaux sociaux que tu t'appelles Chouquette. Nos mamours, de toi à moi, je les garde jalousement. Tu sais d'ailleurs très bien remettre en place ceux qui s'aventureraient à t'appeler par un des petits noms de maman. C'est parce que je t'aime tellement mon ange, qu'il n'existe pas assez de mots dans le dico pour te crier mon attachement.

Cette semaine tu as bien du mal à tenir ta langue pour la préparation du sacro-saint cadeau de la fête des mères. Tu es si fière, si fière! Toi qui ne te rappelles jamais de ce que tu as fait de ta journée d'école, tu me dévoiles un à un tous les détails de fabrication d'un présent qui promet d'être totalement utile et élégant.

C'est toujours ça qu'ils n'auront pas mon coeur. Les petits dessins, les jolies appréciations de ta maitresse, tes progrès constants, ta fierté de me montrer que tu sais compter. C'est toujours ça qu'ils n'auront pas mon petit chat.

Parce que le plaisir de te voir chanter et danser ils nous l'ont dérobé ma douce. Les coups de soleil à attendre que commence le spectacle, l'odeur des frites dans nos cheveux, les parties miteuses de pêche aux canards, la queue interminable pour l'atelier maquillage, ils nous les ont volés ma chérie bébé. Tes petits yeux qui me cherchent dans le public, les miens mouillés de cette putain de fierté d'avoir enfanter une telle beauté si douée, ils nous les ont arrachés mon amour.


Voilà, ils y sont arrivés, à niquer nos souvenirs. Ils sont entrés dans nos écoles. La mort a pris le dessus sur la vie. On immole les kermesses au nom de la sécurité. On prévient quelque chose qu'on ne saura jamais guérir. On préfère étouffer la joie et subir la peur. On dépossède nos enfants de leur enfance et de leur bonheur.

Les chants cacophoniques ne feront pas vibrer nos coeurs. Les petits couacs ne déclencheront pas nos rires. Nos appareils photos ne risqueront pas la pénurie de batterie. Nous n'immortaliseront pas les costumes choupis et les chorégraphies à la Kamel Ouali.

Ils ont réussi à tuer le seul lien social qui relie les familles dans nos villages dortoirs. Petit à petit ils grignotent le vivre ensemble, celui qui peine à survivre dans nos sociétés, celui que la 4G et Hanouna ont déjà bien entamé. Comment expliquer à nos enfants qu'il faudra braver ce qu'on n'aura pas su éviter? Comment leur expliquer que les libertés dont nous avons profité avant, seront maintenant d'un autre temps, que les moments qu'on n'imaginait pas louper n'existeront peut être plus jamais?

Depuis novembre les terrasses n'auront pas désempli, mais au mois de juin les cours de récrés seront désertées. Ma puce, je suis tellement désolée, le monde est fou et il n'y aura pas de fête d'école cette année.



Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 9 mai 2016

Des étoiles, des pois, des scoubidoubidou aaaah!

Au début de cette nouvelle vie, il a fallu se créer un nouveau nid.

La nouvelle casa s’imprègne petit à petit de nos habitudes, de notre amour, de nos objets, de nos grigris. Bien que la nouvelle chambre de ma petite miss soit remplie de ses meubles et de ses jouets, elle reste nouvelle.

On n'a pas vraiment choisi la couleur des murs, on y a juste posé nos affaires. En location, on ne peut pas non plus faire tout et n'importe quoi. Il y a aussi une question de budget... Et la solution à laquelle j'ai pensé pour personnaliser la chambre de la Chouquette à petit prix, c'est la pose de stickers muraux.

C'est un peu le moyen simple et rapide (et sans danger d 'abimer quoi que ce soit), d'apporter sa petite touche à elle, de prendre possession des lieux et de participer à ce grand changement.

Petite mise en situation: nous somme en face d'un sujet à couettes et à barrettes multicolores, âgé de bientôt 5 ans, qui aime essentiellement le rose, le violet et les paillettes... et le fromage qui pue, mais ça n'a pas vraiment sa place dans une suite princière.

Nous voilà donc, elle et moi, devant les infinies possibilités proposées par le site TenStickers. Elle veut des papillons, je craque devant les stickers à texte. Le débat est ouvert, les négociations sont animées, du coup, j'ai un peu besoin d'aide pour nous aider à nous décider.


Voilà nos idées de stickers personnalisés. Elle est tombée amoureuse de la petite fée et moi je starkiffe l'idée "so pinterest" d'une "Chouquette's room". Les deux idées restent fifilles mais la baguette magique et les étoiles pèsent lourds dans la balance.


Et puis il y a celui-ci, que je trouve juste adorable et qui symbolise tout son petit monde à lui tout seul. Un chat, la lune, des étoiles, du violet. J'adore... mais il est peut être trop enfantin pour son âge et ses goûts qui changent à une allure folle en ce moment.


Sinon il reste les très jolis stickers enfants graphiques. Je n'ai pas l'impression qu'ils seront démodés de sitôt. Des touches de couleur, de la poésie, histoire de se faire son petit coin de paradis. Je trouverais assez sympa de personnaliser un des murs de sa chambre de cette façon.


Des gouttes? Des pois?


Aide nous! Tu en penses quoi toi?




Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 28 avril 2016

Les vrais héros

Les vrais héros ne volent pas, ils n'ont pas de vision laser, ni de fulguropoings. Ils sont ceux qui ont un mot réconfortant, des coquillettes au gruyère ou quelques minutes de leur temps à vous offrir. Les vrais héros ils sont là quand ça va et encore plus présents quand ça ne va pas.

Ils sont bienveillants. Ils font des centaines de kilomètres pour venir déménager le bordel d'une vie, alors qu'en ce jour férié on n'avait jamais vu de telles giboulées. Ils t’accueillent à leur table. Ils te prêtent un bout de canapé. Ils t'invitent à des soirées. Ils mettent de la chaleur, des chips, de la bière et des rires dans ta vie. Ils ne te laissent jamais seul.

Ils sont mes amis, ma famille. Ils sont des connaissances IRL ou 2.0. Ils sont terriblement 2016 et rien ne nous a éloigné. Les sms, les blogs, les réseaux sociaux n'ont fait que nous rapprocher.

Alors je conchie ceux qui disent que tout ça c'est de la merde, que derrière l'écran c'est le néant, que les yeux de nos jeunes vont pourrir dans leurs orbites... parce que sans wi-fi et sans 4G je serai passée à côté d'une richesse illimitée.

Je remercie les ondes et les lignes téléphoniques d'avoir mis sur ma route des âmes précieuses, de l'amour à l'état brut, de la folie, des amitiés si sincères qu'elles semblent trop belles pour être réelles. Et aussi incroyable que celà puisse paraitre, j'appelle à l'aide et ils sont là, j'appelle au secours et ils arrivent, sac de couchage et bonne humeur sous le bras.

Ceux qui ne savaient pas et ceux qui en doutaient encore ont vu. Ils ont vu que je n'avais rien à promettre, rien à donner mais que tous ont proposé de m'aider. 

Ils sont là les vrais héros de ma vie. Ils ne sont pas restés dans l'ombre. Ils n'ont pas trouvé d'excuses moisies. Ils n'ont pas fait semblant d'être mes amis. 

À tous ceux qui m'ont proposés leurs bras, qui m'ont ouvert leur maison, leur cœur ou qui ont veillés sur moi, à tous mes anges,  à tous mes héros, je voudrais leur dire merci. 

Je vous aime. Vous êtes du chocolat noir dans mes placards, du fromage bien fait sur du pain frais, un rouge à lèvres carmin au fond de mon sac à main. Vous êtes des étoiles dans la nuit, une bouffée d'air pur, un véritable kit de survie. 

Je suis chanceuse. Je connais des vrais héros, sans collants moule-bite et sans cape sur le dos,  mais qu'est ce qu'il sont beaux!


#ThatsAllFolks





Merci http://queenmama.fr/
 


Rendez-vous sur Hellocoton !