lundi 26 septembre 2016

Fondant aux pommes et crumble healthy

Envie d'un goûter sucré mais léger ? Voilà un petit gâteau facile, rapide et délicieux. Il bluffera plus d'un gourmand ! Le sucre intégral et l'huile de coco peuvent être remplacés sans soucis mais ces deux ingrédients n'enlèvent rien à la gourmandise de ce fondant aux pommes. Au contraire, le léger goût de réglisse du sucre non raffiné ajoute un petit plus à l'ambiance automnale de la recette! 



Pour un moule de 15 cm: (Pour un moule à manquer doubler les quantités)
- un petit suisse 0%
- 2 pots de farine
- 1 pincée de bicarbonate
- 1 cuil à café de levure
- 1 oeuf
- 1/2 pot de sucre intégral
- 1 pot de lait fermenté (lait + un trait de vinaigre blanc)
- 3 pommes
- De la cannelle ! 

Pour le crumble:
- 1 cuillère à café d'huile de coco
- 1 cuillère à soupe de farine
- 1 cuillère à soupe de sucre intégral 

Préchauffez le four à 180°
Mettre le contenu du petit suisse dans un bol, préparez le lait fermenté dans un autre bol. Mélangez les ingrédients secs d'un côté : farine, bicarbonate, levure, sucre. Y ajouter l'œuf, puis le petit suisse et le lait fermenté. Couper trois pommes du jardin en petits cubes et les mettre dans la préparation pour les enrober. Y ajouter de la cannelle "à discrétion" (autrement dit "à ton goût" )
Mettre le tout dans un moule de 15cm chemisé (moi j'ai un pshiiit magique à base de graisse végétale), bien tasser.
Préparer le crumble en mélangeant du bout des doigts l'huile de coco avec de la farine et du sucre. Répartissez le sur le dessus de la préparation.
Enfourner pour une petite heure et vérifier la cuisson avec la pointe d'un couteau.
Le gâteau retombera à la sortie du four, c'est normal car il y a plus de fruits que de pâte. Le but est qu'il soit fondant à souhait dedans car les pommes seront bien cuites et croustillant dessus avec le crumble.
Le laisser refroidir un peu et le dévorer avec une tasse de thé sans culpabiliser!









 
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 19 septembre 2016

Love is in the web

Même si avec Nino ça a été ce qu'on pourrait appeler "une rencontre à l'ancienne", il faut avouer que sans un coup de pouce 2.0, nous n'en serions pas à partager nos paquets de dragibus équitablement (c'est à dire que je garde les noirs, les bleus et les violets hinhin!).


Aussi bien en amour qu'en amitié, je remarque que les personnes qui m'entourent ont souvent passé le filtre du web. Le filtre du web? Oui! On ne se connait pas, on ne s'est jamais vu, mais on fait connaissance par écrans interposés. On zappe vite fait les relous, les déficients orthographiques et syntaxiques, les apprentis Rocancourt, les dépressifs, les apprentis Dorcel, les mous du genou, les bas du front, les ramollis du bulbe et les fans de Christophe Maé. Celui qui arrivera à aligner dix mots sans faire une faute et sans faire allusion à nos boobs a de bonnes chances d'être admissible au test suivant.

Bien sûr il y aura toujours des vendeurs de rêves. Toi aussi, d'ailleurs, une fois inscrite sur un site de rencontre comme Parship par exemple, tu seras commerciale pour ton propre compte, à coup de profils survitaminés et de selfies surglamourisés. Parce qu'on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre! #ConseilVintage.

Dans la jungle du célibat tout est permis tant que les conditions de chacun sont respectées. Faut pas se leurrer, y'a du rentier déshérité et fauché qui cherche un foyer et du mec marié et frustré qui cherche de la poupée... tant que tu évites le pervers narcissique et les apprentis Christian Grey tu es sauvée! 

Il n'empêche qu'à partir de quelques échanges on arrive déjà à cerner les personnes, à tisser des liens. Je suis une fervente partisane de la drague par écrit. On peut tout transmettre avec des mots, on peut  mettre de l'esprit, du romantisme, de l'humour, de l'envie dans nos dialogues. Une sérénade par mail c'est so 2016. Après tout, internet c'est une autre petite fenêtre ouverte sur un jardin où les Roméo ne souffrent ni de la distance, ni de la garde des Capulet pour nous proposer une petite virée.

Il faut laisser une chance au petit gars bien qui se cache parmi la meute de loups. Il n'y a pas de raison, si tu recherches l'amour via les internets, c'est que tu n'es pas la seule à y avoir pensé, qu'il y a forcément quelqu'un d'aussi cinglé que toi pour y avoir songé et qui espère tomber sur une petite nana sympa, un peu comme moi, un peu comme toi.

Aujourd'hui, Cupidon bosse aussi, mais surtout en wifi! ;-)








Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 14 septembre 2016

Nouveau cartable pour les enfants et nouvelle jupe pour maman!

La rentrée c'est souvent l'occasion de prendre un nouvel élan, de se reprendre un peu en main après une grosse dose de chilling dont on avait bien besoin.

Ça passe souvent par une nouvelle coupe chez le coiffeur, un abonnement en salle de sport, la reprise d'une alimentation ou les haricots verts remplacent les magnums double caramel, l'achat d'un joli agenda, la mise en place d'une organisation familiale au poil et un peu de renouveau dans sa garde robe. Et ça c'est ma partie préférééééée!
Et en septembre la mode je l'aime. Je l'aime parce qu'à chaque rentrée, dans les rayons, on retrouve les basiques de la working girl: des petites robes noires, des jupes aux coupes ajustées... le classique à la française qui passe partout, qui traverse les époques et qui nous met en valeur comme jamais.





Cet automne on accueille avec joie le retour des jupes plissées ou patineuses taille mini ou midi. Elles nous donne le pas léger et guilleret et ça serait dommage de s'en priver car ce sont des vraies armes anti-morosité. On en trouve avec des petits jeux de transparence assez sympathiques, qui enlèvent tout de suite le petit côté suranné qu'on pourrait leur reprocher. Je vois également un peu partout des mini jupes en jean, boutonnées sur le devant comme celle de chez Esprit et je crois que je vais craquer. On les accorde avec des petits chemisiers chics ou des blouses romantiques.

J'ai également noté le retour en force du sweat, du bombers et du bootcut mais là je ne suis vraiment pas fan (le retour à la puberté, non merci!). A moins d'être super fine et élancée, le jean évasé ça tasse! Si vous êtes plus à l'aise en jeans qu'en robe, préférez une coupe slim ou plus classique. En plus, la forme bootcut ça cache les chaussures: hérésie!





Du côté des robes les stylistes ont eu tout bon: elles sont marquées à la taille, elles sont très preppy et se prêtent à toutes les occasions. Noires, colorées ou à imprimés ethniques... on suit la tendance des dernières collections avec des coupes un peu plus de saison. On trouve aussi des modèles plus fluides mais aussi plus basiques qu'on a pu retrouver les automnes précédents.


Et toi t'en penses quoi du retour fracassant des 90's au rayon vêtements?








Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 1 septembre 2016

Les cookies de la rentrée

Pour sa rentrée en grande section je n'avais pas de tenue, ni de petit sac à préparer pour la simple et bonne raison que c'est son papa qui a du gérer tout ça. Alors pour participer à ma façon à la troisième rentrée des classes de ma Chouquette et l'encourager pour la reprise d'un rythme foufou entre garderie, école, cantine et activités, je lui ai fait une fournée de ses cookies préférés aka les cookies aux Smarties® ! Cookies livrés à la porte de l'école avec bisous, câlins, sourires et petits mots bienveillants. N'hésitez pas à dire à vos petits bouts à quel point ils sont beaux, que vous les aimez et que vous êtes fiers d'eux.

C'est parti pour une recette hyper simple, hyper rapide pour des gros cookies moelleux, (très) gourmands et réconfortants!



Ingrédients:
- 100g de beurre (très mou mais pas fondu)
- 80g de sucre (moitié sucre blanc et roux si vous avez les deux)
- 1 oeuf
- 160g de farine
- 1 cuil à café de levure chimique
- 1 pincée de sel
- de l'extrait de vanille

Recette:
- Préchauffer le four à 180° 
- Battre le beurre en pommade avec le(s) sucre(s) jusqu'à ce qu'il soit un peu "mousseux"
- Ajouter l'oeuf et quelques gouttes d'extrait de vanille
- Mélanger farine + levure + sel et les verser dans la préparation
- Mélanger et ajouter pépites de chocolats, smarties, mini caramels, noix concassées, graines ... en bref, tout ce qui vous fait envie.
- Faire 10 grosses boules de pâte et les déposer de façon espacée sur une plaque tapissée de papier sulfurisé
- Enfourner 10 minutes à peine
- Sortir du four et enfoncer quelques smarties ou gros chunks de choco sur le dessus. Les cookies vont durcir en refroidissant et les emprisonner! Les smarties et les pépites restent colorées et entières pour plus de gourmandise.


Astuces:
- Sortir le beurre longtemps à l'avance (avec du beurre demi-sel ça déchire encore plus le string panthère à sa mamie)
- Faites des pépites de chocolat avec quelques morceaux de chocolat trouvés au fond d'un placard ou le restant des chocolats de Pâques (oui y'en a encore à la casa). Rien ne se perd!
- Prendre une cuillère à glace pour former les boules de pâte à cookies plus facilement
- Ne pas chercher à dépasser le temps de cuisson, ils sont mous à la sortie du four mais ils vont durcir en refroidissant, promis!
- Attendre qu'ils refroidissent complètement avant de les mettre dans une boite métallique et les garder plusieurs jours! (ça tient facilement 5 jours de goûter).


Voilà! Je n'ai pas eu le retour critique de ma petite miss mais Nino en a mangé deux à la casa et en a emmené un pour le boulot donc c'est que ça doit être bueno! Sinon mangez, bougez votre boule en musique et riez beaucoup en même temps = élimination des calories garantie! 
#KeurSurVous et #HappyRentrée









Rendez-vous sur Hellocoton !