vendredi 15 septembre 2017

Je ne m'excuserai pas

Naître fille n'est pas une mince affaire. Qui sont ces premiers hommes à avoir condamné nos destinées? Qui sont ces dieux qui ne font rien pour les mères de l'humanité? Sommes nous juste des matrices vouées à procréer, des objets de désirs, ou encore des bonnes à tout faire au service d'un taux de testostérone exacerbé?

Quel est le but de cette mascarade? Sommes nous toutes obligées de souffrir pour l'accomplissement d'un dessein que l'on continuera d'ignorer? Pourquoi l'univers engendre des êtres qui répètent l'histoire sans cesse, qui désavouent leurs soeurs, avec cette impunité toute masculine qui leur semble acquise à perpétuité?

Je refuse de croire que notre existence ne se résume qu'à quelques principes de biologie différenciant le sexe fort du sexe faible. Nous sommes plus qu'un amas de cellules. Le truc qui flotte, là haut, dans notre boite crânienne est souvent doté d'intelligence, de sens critique et pratique. Alors qu'est-ce qui cloche en ce très bas monde?

Je suis lasse. Lasse de voir que rien ne change et que tout s'empire alors que les risque sont connus, que les dangers sont dénoncés et que de nouvelles lois sont votées. Je suis lasse de vivre de ce côté de la barrière. De ce côté où j'ai une liberté de choix toute relative: le choix des hormones ou du cuivre.


Il en a fallu et il en faudra toujours du courage et de la force pour être une femme. Une phrase aussi banale qu'insoutenable à écrire. Du courage, je ne crois pas en manquer, mais à chaque épreuve traversée, je me demande combien suivront, je me demande si je suis malchanceuse ou si je  ne suis qu'un triste exemple parmi d'autres. La deuxième solution me glace le sang.

Est-ce que l'on doit préparer nos filles à se défendre? Est-ce que l'on doit acérer leurs griffes et leurs mots pour contrer les attaques physiques et morales des prédateurs de tout poils? Est-ce que l'on doit leur dire que la place des femmes se mérite, se gagne et qu'elle n'est jamais promise?

Je ne suis même pas outrée, même pas surprise, même plus choquée et à peine en colère. Je suis lasse et blasée de n'être qu'une paire de jambes dans de nombreux esprits limités. 

Alors j'écoute, j'entends des discours complètement assumés ou carrément maladroits, mais je ne m'excuserai pas. Je ne m'excuserai pas d'être celle que je suis. Je ne m'excuserai pas de porter des vêtements moulants, trop courts ou transparents. Je ne m'excuserai pas de savoir poser un trait d'eye liner, et du rouge à lèvres très rouge sans déborder. Je ne m'excuserai pas d'arborer ma joie de vivre, mon positivisme, mes tatouages et un sourire sur mon visage. Je ne m'excuserai pas de vouloir réussir, de vouloir plaire, de vouloir être fière. Je ne m'excuserai pas d'être une femme libre, libre de ne plus être mariée, libre d'aimer qui je le souhaite, libre de dire non. Non je ne suis pas une poupée, ni une salope, ni une michto, ni un objet. Je ne suis pas un corps en libre service. Je ne suis pas une image sur laquelle on peut cracher sa haine ou son sperme.

J'ai été une petite fille, puis une ado, maintenant je suis une femme et une maman. Je ne m'excuserai pas, je ne me tairai pas, je n’oublierai pas. Parce que nos filles méritent mieux que ça.

Éduquez vos enfants dans le respect de leur corps et de celui des autres. Ne leur cachez pas le sens de la vie. Désacralisez le sexe. N'en faites pas un immonde secret qui n'engendre que des frustrations, des complexes et des perversions. Parlez leur des choses simples, du bonheur, des plaisirs, du désir,  de leurs droits et de leurs libertés. Dites leur que l'amour existe et qu'il n'est pas dans les promesses. Dites leur que leur coeur leur appartient toujours, que l'on peut le prêter, même pour une très longue durée, mais qu'on ne peut pas le donner. Dites leur que leur corps est sacré et qu'il faut un droit d'entrée.

Moi, pour ne pas l'oublier, je me le suis fait tatouer. Je ne suis pas qu'un corps. Mon cul m'appartient et j'y tiens.






 #KeurSurVous ♥
#LoveSurVosPopotins



Photos par Wilfried Haillot



Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires:

  1. j'adore te lire, coeur sur toi également

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup l'image du coeur que l'on prête mais qu'on ne donne pas ... Ça me parle ... Merci pour ces mots keursurtoi

    RépondreSupprimer
  3. Mon cul m'appartient et j'y tiens <3 un résumé si vrai
    KeurSurTonUc !!

    RépondreSupprimer
  4. Ton article est d'enfer et tellement bien écrit. La douceur et le choc à chaque phrase. Bravo ! Et merci...

    RépondreSupprimer
  5. Je crois que te lire est la meilleure chose que j'ai faite en ce vendredi soir. Avec une belle philosophie à retenir, un courage sans faille et des mots qui percutent.

    RépondreSupprimer
  6. Oh non, ne t'excuse pas, tu as bien raison et te lire fait un bien fou.
    Oui on peut mettre du rouge à lèvres, porter des tenues sexys et vouloir être respectée en tant qu'individu.
    Je suis maman de 2 garçons et j'espère en faire de bons citoyens de demain. Je leur enseigne le respect de l'autre, fille ou garçon. Mais parfois je suis surprise par leurs remarques sur les femmes et je me dis "punaise, pas eux, pas mes enfants...". Parce qu'il y a encore bien du chemin à parcourir en dehors de nos foyers finalement.
    Et avec des articles comme le tien, j'espère que certaines mentalités vont changer de point de vue.
    Merci Amélie et coeurs sur toi !

    RépondreSupprimer
  7. Très joli texte! Je partage tout à fait tes idées et ton ressenti, cette lassitude de toujours devoir se justifier d'être, de vouloir, de désirer, de réussir... c'est insupportable!

    RépondreSupprimer
  8. C'est tellement bien écrit <3 <3 <3
    Merci d'être toi <3

    RépondreSupprimer
  9. Je suis éblouie par ce texte que j'aurais aimé écrire ... tu me coupes même l'herbe sous le pied parce que j'ai un post du même acabit en gestation (c'est bien le mot gestation pour des nanas non ? #ironie) depuis que j'ai osé publier une photo de moi en soutif sur IG ... crime de lèse-majesté !!! Bref MERCI !

    RépondreSupprimer
  10. Très beau texte, très juste. Même si le constat de départ est glaçant, tu évoques très bien le chemin à suivre

    RépondreSupprimer
  11. Joli texte. Le coeur que l'on prête et que l'on ne donne pas est une belle image pour éduquer nos enfants et faire réfléchir les adultes.

    RépondreSupprimer
  12. Magnifique article 😍 Je ressens là même chose en ce moment... et quand on regarde juste les faits divers entre harcèlements,viols abus, maltraitances et j'en passe cela me fait peur... Donc s'il y a bien une chose que je veux transmettre a mon fils (qui aura 1 an demain) c'est le respect!

    RépondreSupprimer
  13. Le choix entre hormone et cuivre. J ai souris. Je suis enceinte de BB2 car je refusais les hormones et que je ne peux pas prendre le cuivre. Je voulais une stérilisation et j'ai pas le droit... Trop jeune! Merde j'ai 32 ans et c'est MON corps! J'estime avoir le droit d'en faire ce que je veux. Et si je décide de ne plus avoir d'enfants mais de ne pas me faire chier avec des hormones et de me faire stériliser j'ai le droit... Sauf que non apparemment... Soit je dois pondre suffisament de gamins pour qu'on me dise oui, soit je dois vieillir encore... Youhou!

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour cet article sa lecture m'a fait plaisir, je trouve votre blog très génial, bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour ce bel article qui résonne en moi d'autant plus que j'ai deux petites poulettes à la maison...Tu as raison de ne pas t'excuser pour être celle que tu es, une femme juste extraordinaire et super jolie en plus ! Mon rêve c'est de pouvoir m'habiller comme toi, oser les trucs moulants, trop courts ou transparents...mais ça c'est une autre histoire...

    RépondreSupprimer

Dis moi tout!