lundi 17 avril 2017

Borracha

L'addiction c'est un peu le pendant de la passion. L'amour dure trois ans parait-il. Les hormones c'est petits, c'est riquiqui et pourtant elles ont la capacité de diriger ta vie. Nous sommes humains, et aussi capables sommes nous de vivre nos rêves, notre hypophyse n'a de cesse de nous faire rêver nos vies.

Il est là, dans un petit coin de mon cerveau et il s'est affolé quand tes lèvres se sont posées sur les miennes. Il a aimé ça. J'ai aimé ça. Je n'ai plus rien maitrisé, aujourd'hui je vis avec toi. Placebo ou sentiments, l'avenir nous le dira.

Je regarde l'amour comme le verre de trop, celui qui me fera perdre la raison et me fera rentrer à pied à la maison. Mais les mois passent et malgré mes pas maladroits, tu es toujours là et je me saoule de toi.


L'amour c'est d'abord chimique mais c'est surtout vivant. Les papillons, les tremolos, les jambes en coton... Une rasade d'amour c'est fort, c'est puissant. C'est pour les aventuriers, ceux qui tiennent bon la vague et le vent. Si tu tiens l'amour, tu tiens tout et c'est si difficile de le consommer avec modération. L'amour c'est si bon.

Pourtant l'addiction me fait peur. Être accroc, pour une femme libérée, c'est un peu la fin des haricots, la mort des flageolets.

Je me dis que ce n'est pas possible, que je ne peux pas dépendre de toi. Alors je m'éloigne d'un pas et tu me manques déjà. Je me dis qu'une femme sensée doit compter sur elle avant de compter sur toi. Alors je m'écarte de deux pas et je ressens déjà la soif de toi. 

On approche la perfection mon coeur.

Des mots doux que tu verses à mes oreilles chaque matin;
De tes bras, de ta chaleur, de tes rires, de ta voix;  
Les journées ne sauraient commencer sans toi;
Ivre de toi
Borracha



Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Je t'envie. 3 ans que je suis seule (et combien d'années avant, alors que j'étais mariée...). Je me lasse d'être seule, j'ai envie d'aimer, d'être aimée...

    RépondreSupprimer

Dis moi tout!