jeudi 16 février 2017

Ass de coeur

Aujourd'hui on fête l'amour, avec un grand A. On le fête, qu'il soit vrai, qu'il soit faux, qu'il soit heureux ou hasardeux, qu'ils soit bienveillant ou dérangeant. On cache tout sous des montagnes de fleurs, de lingerie fine, de bijoux et de chocolats. Aujourd'hui tous les couples légitimes et illégitimes s'aiment et c'est comme ça!

C'est tant mieux pour les fleuristes et pour les bijoutiers. C'est moins bien pour les coeurs brisés. Les célibataires vont secrètement ou intentionnellement ruminer, les cocus feront l'impasse le temps d'une soirée, les couples accomplis feront l'effort de ne pas s'engueuler, les amoureux transis ne feront une  pause que le temps de respirer. Les maitresses vont pleurer... les veuves...

Elle est cruelle cette Saint Valentin. Elle oblige les gens bien à s'améliorer, les connards à mentir et les gens malheureux à manger leur tristesse par la racine. Elle oblige à se dire qu'on s'aime alors que c'est la seule chose que l'on devrait se dire sans contrainte, et surtout pas à date imposée.


 La Saint Valentin elle est belle pour les fins heureuses, les histoires insouciantes, le chiffre d'affaire des restaurateurs et la croissance économique. Pour la croissance démographique aussi sans doute... Dans toute cette effusion, cette surenchère de sentiments, il y aura bien la création purement fortuite de quelques enfants.

Votre coeur vous appartient, l'amour qu'il en sort vous appartient, la liberté d'aimer ou non vous appartient. Le 14 février n'y changera rien. Avec Nino, on se lance des "Je t'aime" à tire-larigot. La légende urbaine voudrait que multiplier le "Je t'aime" serait le galvauder. Il fut un temps où je l'aurais cru, où l'engrenage d'une preuve d'amour quotidienne, et à heure fixe, me poussait à prononcer des mots insensés, des mots pas pensés. Aujourd'hui je te dirais que le secret de l'amour-toujours réside peut être, quand même, quelque part par là! Que prononcer "Je t'aime", à haute voix, quand celui ci est au bord des lèvres est la plus saine expression de l'amour. Ce sont les mots les plus riches et les plus doux. Pourquoi se créer une espèce de garde fou? Pour se protéger de quoi? Si l'amoureux s'en va, la douleur n'en sera pas moins forte d'avoir retenu ce feu d'artifice au fond de soi...

Je suis intimement persuadée que le "Je t'aime" impulsif et désordonné ne pourra pas se déprécier. Autant de cadeaux que d'instants volés, autant d'intentions qui combleront l'être aimé. Ne soyez pas avares de "Je t'aime" mais ne le dites pas si l'envie n'y est pas. Il doit sortir parce qu'il vous brule la gorge d'être emprisonné là, il doit sortir parce qu'à cet instant, la seule chose qui compte c'est ça!

L'amour ne doit pas vous enchainer à des rituels sans suspens et sans saveurs, il doit rester libre. Vous devez rester libre. Donnez de l'amour, gardez votre coeur. L'amour est un flux qui peut se donner sans retour, sans coeur on meurt. Gardez toujours cette image en tête. Ne soyez jamais le captif de quelqu'un d'autre. Vous n'appartenez qu'à vous même.

Je vous souhaite de recevoir de vos amoureu(ses)x une multitude d'attentions toute l'année ♥

Le titre de ce billet? C'est une private joke que ceux qui me connaissent bien sauront déchiffrer sans peine. Je suis de ceux qui gravent leur peau pour ne pas oublier, sur la mienne je grave sans cesse la liberté.





#KeurSurVous


Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

Dis moi tout!