mercredi 23 septembre 2015

Bour et bour et ratatam

J'avoue, je fais partie de ces filles qui trichent un peu. En perdant du poids, la vie m'a repris un peu de mon cul, de mes cuisses, de mon ventre mais aussi de mes boobs. Ne trouvant pas la force de renoncer à mon décolleté d'antan, j'ai succombé aux sirènes marketing du push up.

Profitant des soldes, l'hiver dernier, je me suis rendue chez Etam pour faire une razzia sur les remonte-nénés à -50%. Ils étaient mignons, pas chers et accomplissaient le job à la perfection. On ne va pas bouder les petits subterfuges qui te font passer de bombasse à suprabombasse, ça serait dommage. La confiance en soit n'a pas de prix, sauf celui d'un petit ensemble de lingerie.

Bref, mes boobs, mes soutifs rembourrés et moi filions le parfait bonheur jusqu'à la semaine dernière. C'était un jour banal où je me rendais banalement aux toilettes quand j'ai détecté une tâche pas du tout banale sur mon petit haut blanc à dentelle que j'aime tant.

Une belle grosse tâche pile sur le téton... dignité, classe et discrétion assurée! J'ai d'abord cru à une tâche de parfum... et puis j'ai réalisé que ma veste aussi était tachée à l'intérieur, alors j'ai commencé à me dire que je n'étais plus étanche. J'ai essayé d'absorber la tâche, mais plus je frottais, plus elle s'agrandissait... ,et sur l'essuie main en papier du boulot, c'était inodore et incolore mais plutôt gras.

J'ai refermé ma veste, et comme je suis quelqu'un de très pragmatique, 24 secondes et douze centièmes plus tard, j'étais déjà sur docti pour voir s'il était possible de faire une montée de lait suite à l'annonce de la naissance d'un choupi bébé. Mais non, apparemment ce n'est pas possible, même si le choupi bébé en question est vraiment trop trop trop mignon. #JeNeSuisPasFolleVousSavez

Après avoir éliminé toutes les solutions qui me mènerait à une mort certaine, la petite voix de la raison m'a dit que ça viendrait peut être, tout bêtement, de mon soutif. Pourtant, il ne m'a jamais semblé plus étrange qu'un autre push up celui là... et aussi loin que je puisse remonter dans mes souvenirs je n'ai, ni cuisiné, ni bricolé, ni rien fait de chelou qui justifierait que mon bonnet droit soit imprégné d'un produit non identifié.

Bon ok il est rembourré, mais avec de la mousse non? Et bien non... il semblerait que dans la gamme Magic Up, monsieur Etam ait placé une petite poche composée d'eau et d'huile dans le rembourrage et que celle ci se soit rompue au dernier lavage. Mais oui, mais c'est bien sûr! Je n'ai donc aucune fuite d'huile du téton droit... ouf!

Merci Etam de m'avoir fait courir entre deux rdv pour filer, à la vitesse de l'éclair, et par le pouvoir du prisme lunaire, me racheter un soutien gorge basico/basique et un haut immaculé. Heureusement que mon fidèle détachant est venu à bout des vilaines traces. J'ai réussi à sauver le tee shirt blanc à dentelles, ma veste et j'ai jeté l'objet incriminé.


Moralité: 
mieux vaut se sentir free et fraiche avec des petits nénés, que poissarde et poisseuse avec des boobs à moitié dégonflés.






Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires:

  1. AhAhAh!!!!! Bon Ben je suis sauvée car je ne mets pas de push up :-)

    Puis je avoir le nom, dudit détachant svp? (pragmatique bis)

    RépondreSupprimer
  2. bon à savoir (pas tant pour moi et mes gros boobs assortis à mon gros derrière , mais pour mini moi qui se retrouve souvent à ne pas avoir le choix et à avoir du rembourrage dans ses soutifs (à 15 ans elle n'en a pas besoin mais on a souvent du mal à en trouver des sans rembourrage) et je plussoie ,le nom du détachant siouplait ^^

    RépondreSupprimer
  3. Tes articles me font toujours autant rire!!
    Tu as une très belle façon de nous raconter les choses!

    RépondreSupprimer
  4. Ahah génial ! Oui, je crois que c'est plus prudent ;)

    RépondreSupprimer

Dis moi tout!