jeudi 24 juillet 2014

C'est l'été au bureau [aou tcha tcha tcha]

L'été au bureau c'est un moment un peu bizarre, un peu hors du temps.

Juillettistes et aoutiens, chacun leur tour se retrouvent enfermés quelques semaines pendant que l'autre moitié des effectifs se fait dorer la pilule, doigts de pieds en éventail, chapeau de paille sur la tête et cocktail de fruits à la main (je crois que j'idéalise un peu trop les vacances de mes collègues).

L'activité est en berne et on regarde briller le soleil par la fenêtre tout en pensant à nos enfants qui sont chez la nounou, au centre ou chez leurs grands parents. On aimerai tellement être avec eux à cet instant... Si en plus, comme moi, tu as la chance de profiter d'un bureau non climatisé, tu passeras des moments épiques, coincée entre la fontaine à eau et le ventilo pour ne pas décéder de chaud.

La période estivale c'est le temps où on ose venir en petite robe et en tongs, où on met de jolis couleurs sur le bout de ses didis. Même enfermés il faut savoir apprécier le moment sinon c'est déprime assurée! Avec les collègues c'est souvent l'occasion d'improviser des petits restos en terrasse ou de chouettes barbecue entre gens de bonne compagnie: une salade de riz, des brochettes, un clafoutis et c'est parti! On tente de faire perdurer la bonne ambiance pour patienter dans les meilleurs conditions jusqu'à la quille.


L'été c'est aussi le moment où on passe un peu de temps à ranger et à réaménager son petit espace de travail, histoire de briser la routine, de se faire un nouveau joli coin rien qu'à soi. On y passe quand même une bonne partie de notre vie... #Bullshit On fait un peu de tri, on prépare son départ en vacances (qu'il est long à se pointer celui là) ou même la rentrée (qu'on n'est pas vraiment pressé de voir arriver). Mais qu'est-ce qu'on fout là?!!

Des fois je rêve d'un job plus palpitant, du truc qui me ferait un peu voyager all over the world ou au moins all over la France. Je me vois déjà courant les gares avec une jolie robe de business woman et un attaché case de compet' (mais avec des strass hein l'attaché case). Je me vois avoir des rendez vous et des réunions avec des associés sympas, branchés et dynamiques dans des bureaux bien agencés. Je me vois faire des trucs importants et gratifiants pour ma petite personne. Je me vois quitter ma vie de fonctionnaire pour jongler entre télé-travail et voyage d'affaire. Je me vois dans les pompes de Carrie Bradshaw sans ses déboires amoureux.

Un jour je ferai quelque chose de toute cette ambition qui sommeille en moi. Plusieurs fois j'ai voulu sauter le pas mais la raison m'a ramené là... dans mon petit bureau où les jours se suivent et se ressemblent, où mon esprit s'ankylose petit à petit.

Allez, avec un peu de chance, cette année, avec le chef de service on va se croiser. Je vais rester en poste pendant qu'il sera en congé. Ça ne changera pas grand chose mais comme une môme j'apprécierai ce petit vent de liberté. Le boulot sera fait et je serai sage c'est promis. Je mettrai peut être un peu de musique et parfois je mettrai peut être mes pieds sur le bureau, j'essaierai de ne pas m'assoupir en écoutant le doux ronronnement du ventilo.



Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. COURAGE !!! comme je te comprend, cette envie de vivre une vie palpitante au boulot, mais bon entre nous l'attaché caisse a strass et la wonderwoman qui court dans la gare, c'est que dans les films hein (la nana, l'attaché caisse en strass c'est possible DIY)...Allé impose toi une pose, relève les pieds jusque sur ton bureau, met de la musique dans tes noreilles, sert toi un verre de rosé, tu fera croire que c'est du sirop, ou inversement si tu n'a pas de rosé sous la main (au boulot en même temps...) prend un verre de sirop et imagine que c'est du rosé, et KIFFE! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que là c'est la dernière semaine et c'est plutôt "à la cool" au bureau ^^ (et la chef n'est pas là)

      Supprimer
  2. Si ça peut te consoler, mon quotidien ressemble trait pour trait au tien. Et, moi aussi, je me demande ce que je fous là, alors que je serais bien mieux à la plage avec mes loulous ! Une chose est sûre, néanmoins, c'est que l'on ne volera pas la pendule de mon bureau : j'ai les yeux rivés dessus, en attendant de me barrer ! Dans exactement 39 minutes d'ailleurs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha! moi aussi je scrute l'heure avec attention ;-)

      Supprimer
  3. J'aime la période estivale au bureau pour ce côté là: prendre un verre avec les collègues, venir en tongs (pas trop quand même, été ou pas été, le big boss organise des réunions...). Après, il y a aussi les inconvénients: l'interlocuteur pour un dossier est parti en vacances, te voilà bien avancé. Pour ce qui est de partir all over le monde, j'aimerais bien également...un jour, peut-être...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui y'a aussi toutes les questions à deux francs et les soucis de dernière minutes qui ne t'arrivent jamais le reste de l'année, pile quand le collègue dont tu as besoin est en congé... ça met du piment dans les journées ^^

      Supprimer
  4. Pour avoir vécu le quotidien d'une business women, je suis contente d'avoir changé de poste. Je connais la majorité des aéroports francais, je dormais dans de supers hotels, habillée en tailleur toute la semaine, je mangeais dans des resto midi et soir, travaillé avec pleins de personnes différentes, connaitres pleins de régions. Il y a pas à dire beaucoup d'avantages, mais en contrepartie je n'étais jamais chez moi et donc je ne voyais pas beaucoup mes enfants (chanter joyeux anniversaire au tel ... :-( ne pas etre la le jour de la rentrée, ...), un ras le bol des resto, le we aucune envie de bouger car trop fatiguée de la semaine, je voyais peu mon mari (un nombre de divorce affolant dans mon service), et puis une valise de déplacement + PC portable = mal de dos, les galeres des transports (avion annulé, plus de chambre dans l'hotel, ...). Je suis heureuse d'avoir changé et de pouvoir rester chez moi ! Quand on me reparle de déplacements je me dis pourquoi pas car c'est super interessant et valorisant niveau personnel, mais il y a tellement d'inconvéniants en fait. Apres je te conseille si tu as l'opportunité de changer de poste, on se remet en question et on est super motivée pour le nouveau !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me doute que c'est une vie difficile à assumer, moi j'en rêve depuis mon petit bureau non climatisé mais je ne sais pas si je serai prête à sacrifier un peu de ma vie de famille pour une vie de working girl. Je les admire, je voudrai être comme elles mais je ne pense pas en avoir la force de caractère. En tout cas bravo à toi d'avoir vécu ça, d'en avoir retiré le meilleur et d'avoir revu tes priorités.

      Supprimer
  5. La vie de business woman pour moi se résume en une seule anecdote : retrouver sa petite fille de 2 ans le samedi matin, et s'entendre appeler par le prénom de sa nounou car "ze sais plus comment c'est toi"... Gloups x 10'000.... Et puis, les collègues de voyage pro sont soit des djeunes sans enfant (ne comprennent pas que tu préfères un Skype avec ta choupette plutôt qu'une full moon party au bar de l'hôtel) ou soit des quadra avec des ados qui s'assument (se rappellent plus ce que c'est de pas voir son enfant grandir et trouvent que quand même tu en fais des tonnes...).
    J'ai retrouvé désormais mon quotidien plan-plan et quel bonheur! Même la terrible two m'a semblé un moment de partage formidable avec ma fille!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me doute que ça a du être difficile. Avoir une vie professionnelle palpitante ça donne envie mais ne pas voir grandir ses enfants c'est assez cruel. je comprends ta remise en question. Il nous faudrait deux vies.

      Supprimer

Dis moi tout!