mardi 25 septembre 2012

Le syndrôme du ventre vide...

L'envie d'avoir un bébé ça te prend un peu comme une envie de bouloter un kinder bueno, une envie irrépressible qui vient d'un coup et pour laquelle tu serais prête à tuer. Tu me diras que pour le kinder, c'est fastoche y'a qu'à aller à la superette ou au distributeur du coin...avec un peu de chance Tsonga il sera là, il mettra direct la piecette dans la fente et bingo la machine elle te dépotera un bueno (métaphore hyper distinguée inside)

Pour faire un bébé ça sera plus ou moins compliqué et plus ou moins long... déjà il faudra convaincre ton mec qu'avoir un p'tit être qui braille, qui dépense le PIB du Bangladesh en Pampers et qui va mettre entre parenthèses votre vie sexuelle, c'est super choupi, que ça fera de magnifiques photos dans l'album de famille et qu'il en sera hyper fier.

Il y aura des chanceuses pour qui la première sera la bonne...enfin, "des chanceuses" c'est vite dit parce que quand tu ne t'attends pas à ce que ça arrive si vite, tu dois avoir une petite flippe passagère voire une méga crise de panique.

Il y aura celles pour qui ça prendra quelques mois, qui commenceront à s'impatienter, à penser cycles, courbes de températures, ovulation... La spontanéité se perdra un peu, l'envie de bébé deviendra un peu plus cérébrale...Malheureusement, pour elles, y'aura cette pouf de Claire de chez Clearblue qui sera là pour les aider (non, Claire je ne t'aime pas beaucoup beaucoup).

Et... il y aura celles pour qui ça se comptera en années. T'auras vite compris que je fais partie de cette troisième catégorie, celle où on parle de stimulation, de spermogramme, d'hystérosalpingographie (ouai ça doit valoir des points au scrabble) voire de PMA, d'IAC ou de FIV. Les trois derniers sigles qui se veulent super hypes et à la pointe de la technologie c'est clairement pas les plus sympas.



Mais quelque soit le temps passé entre l'arrêt de la pilule et un test positif, ça te semblera durer une éternité.

Pour moi ça aura été les deux plus longues années de ma vie même si je suis bien consciente de ne pas faire partie des plus poissardes (moi je me suis arrêtée à la case stimulation). En deux ans pourtant j'aurai eu le temps de connaitre ce vide, ce vide qui te tord le bide, ce vide qui ne te fait sentir que la moitié d'une femme, ce vide qui te bouffe de l'intérieur. Certaines penseront que c'est un peu naze de réduire mon statut de femme à mon utérus et je leur répondrai que oui c'est super naze, tellement naze que j'en ai chouiner des litres de ce sentiment de ne pas me sentir entière.

Chaque cycle qui recommençait était une torture...il ne m'aura pas fallu du courage, il m'aura fallu de la patience! Le truc qu'on a plus, le truc qu'on a un peu perdu dans notre société 2.0. Cette période elle m'aura quand même appris la détermination, elle m'aura aussi appris à mettre ma dignité ailleurs que dans mon slip, et à surmonter ma trouille des aiguilles...Bref du temps de perdu et du plomb dans la cervelle de gagné.

Alors loin de moi l'idée de te faire pleurnicher sur mon sort et encore plus loin de moi l'idée de cracher mon bonheur à la tête de celles qui attendent encore...ce billet c'est juste pour  partager mon ressenti,  pour soutenir les copines dans l'attente et pour qu'elles sachent que même une fois le poulet sorti du four on n'oublie pas qu'on en a chié sa race...

Putain être une meuf c'est quand même pas tous les jours easy!




Rendez-vous sur Hellocoton !

60 commentaires:

  1. Ce billet m'a beaucoup touché!! J'ai beaucoup d'empathie pour toutes ces femmes pour lesquelles avoir un enfant s'est revelé etre difficile!! Et même si j'ai la grande chance d'avoir été dans a première categorie pour ma premiere grossesse je comprends ta souffrance. De ne pas se sentir entière, ne pas se sentir en etat de marche!!! Merci pour ce post qui nous rappelle que le bonheur n'est pas toujours à porté de main

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir compris ce que j'ai voulu exprimer.

      Supprimer
  2. Très beau billet, très touchant!

    RépondreSupprimer
  3. Enorme ce billet: entre humour et chagrin.
    A vif et sincère. Vraiment touchant.
    J'ai du mal à réaliser ce genre de situation puisque chez moi la Sucrette nous est tombée sur le râble sans prévenir.
    2 ans! ... putain ça doit être super long!
    Quand tu as ce désir d'enfant c'est juste une éternité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Isabelle. Oui une éternité... d'ailleurs ce billet je l'écris alors que ma bébé a 14 mois, il m'a fallu un peu de recul pour mettre des mots posés et réfléchis sur cette expérience.

      Supprimer
  4. J'ai peur de ne même pas réussir à imaginer un centième de ce que ça fait, d'attendre... L'angoisse et le désespoir que cela n'arrive jamais... Très bel article...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Et je ne te souhaite surtout pas de l'imaginer, ça ne sert à rien de se faire du mal. C'est déjà bien de savoir que des proches peuvent ressentir ces sentiments, pour les soutenir même sans rien dire.

      Supprimer
  5. Un billet très juste en tous points, très touchant. Plusiurs persoones dans mon entourage ont du comme toi affronter l'attente et subir les déceptions, très longtemps, et de différentes manières. Et au-delà de tout ça, même si comme toi elles ont eu la chance de voir leur désir accompli, elles disent encore aujourd'hui que c'est l'incompréhension voire l'indifférence des autres qui leur pesait le plus ... Comme toi, je souhaite à toutes celles (ceux) qui sont dans ce cas que cette page de leur vie se tourne le plus vite possible!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Malise! c'est sûr l'incompréhension ou les sioupers conseils de bonnes-femmes c'est énervant et sur tous les sujets d'ailleurs, mais celui-là je crois que c'est définitivement le plus blessant. Et même si par chance la page se tourne très vite, tout ça on ne l'oublie pas vraiment.

      Supprimer
  6. ... C'est pas pour en rajouter, mais avec "la torture du cycle qui recommence" je mettrais: les copines qui t'expliquent qu'il faut arrêter d'y penser ça va venir tout seul (suivi de je connais quelqu'une qui...), celles qui n'osent pas t'annoncer qu'elles sont enceintes et te prennent à part pour te le dire tout doucement comme si tu ne pouvais pas te réjouir pour elles, les gens qui te disent qu'à ton âge ça serait bien de s'y mettre (suivi de l'explication sur l'horloge qui tourne), la croyance illogique tous les mois que le miracle va peut etre arriver... Je suis contente pour ta petite choupette, et je suis contente pour vous. Chaque naissance dans un couple pour lequel ça a été difficile fait le bonheur de ceux qui vivent dans l'attente et dans l'espoir. Ton mot est sympa, dans tous les cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans mon billet j'ai vraiment voulu exprimer ce qu'il se passe en nous, c'est vrai que le regard et les reflexions des autres sont souvent les plus difficiles à digérer mais aujourd'hui je ne voulais jeter la pierre à personne. Tout le monde n'aura pas envie d'entendre les mêmes choses et aujourd'hui je serai d'ailleurs bien incapable de te dire ce que j'aurai voulu entendre à cette période. Merci de ton témoignage.

      Supprimer
  7. Ben voilà, j'ai les yeux qui mouillent... ça fait 6 mois pour nous, c'est pas énorme, on s'inquiète pas, mais on peut pas s'empêcher d'y penser...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est normal, 2 mois, 6, 9 ou 12 rien n'y fera, l'obsession est là, encrée en toi (et en lui aussi bien sûr). Je te souhaite une très jolie nouvelle très bientôt.

      Supprimer
  8. tu m'as donné des frissons, très beau billet, je suis heureuse que ton bonheur se soit réalisé et je pense fort à toutes celles pour qui l'attente est si dure...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sophie, je suis touchée que mes mots aient pu émouvoir mes lecteurs(trices) à ce point.

      Supprimer
  9. Beau billet !!!!!! pour ma part ça va faire 16 mois que nous essayons... je suis pour le moment dans la deuxième catégorie (on ne veut pas me faire passer de testes...). Je garde espoir et ton billet m'y aide. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! il faut avoir l'espoir, je dirai même plus qu'il faut avoir la foi. Ma poulette si vraiment ça te saoule, change de gynéco et va faire des tests, y'a aucune raison pour qu'on te les refuse. Tu as le droit de vouloir te rassurer ou d'agir en conséquences...16 mois c'est pas rien.

      Supprimer
  10. Très touchant comme témoignage, je fais partie de la première catégorie pour les deux enfants, donc je connais pas tout ça, mais ce doit être des moments un peu terribles.
    Bravo pour ta patience et ta volonté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces gentils compliments. Et si j'avais du rab de patience et de volonté à donner je les distribuerai avec plaisir.

      Supprimer
  11. merci tu as su mettre les mots sur mon sentiment des ces 2 dernières années qui n'ont rien "données" pour moi non plus...je suis toujours en attente mais je ne perds pas espoir....et comme l'a si bien rajouté l'anonyme un peu plus haut le pire c'est les autres qui savent tellement mieux que toi, vu que elles, elles ont réussi(et j'ai la chance d'en avoir une bien gratinée dans mon entourage)
    bref merci pour ton post et félicitation pour ton bébé..tu m'encourages!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente d'avoir su retranscrire mes sentiments en mots et que tu t'y sois retrouvée. Je te donnerai un seul conseil: protège toi des mégères, pleure tout ton saoul si tu veux mais ne les laisse pas te retirer l'espoir (et parle en beaucoup avec ton homme...ça on ne le fait jamais assez)

      Supprimer
  12. Superbe ! Tu décris très bien ce sentiment dévorant même en étant simplement au stade "convaincre son partenaire"...Oui être femme n'est oas toujours facile mais au moins entre nous on se comprends :) Merci à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! je suis très touchée par tes compliments. Je suis très flattée d'avoir été aussi bien comprise.

      Supprimer
  13. Très beau billet, merci de partager ta réflexion avec nous :)
    Je fais aussi partie de la 3ème catégorie, nous avons notre 1er rdv PMA samedi...

    Quant à la patience, mon dieu, c'est clair qu'il en faut des tonnes !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Et encore, je crois que des tonnes de patience ce n'est pas encore assez. J'espère que vous rencontrerez des gens sympas et compréhensifs samedi. Je vous souhaite un parcours très très très rapide.

      Supprimer
    2. J'espère aussi :)
      Nous verrons bien de tout façon !!

      Supprimer
  14. Joli billet, je pense que l'attente, quelle qu'elle soit, est longue. Pour moi ça aura été 5 mois mais c'était quand même 5 mois de trop donc j'essaie d'imaginer 2 ans et je me dis qu'il en faut du courage pour tenir le coup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Julie. En fait on n'a pas trop le choix, je ne sais pas si on tient vraiment le coup, on essaie déjà de faire subsister son couple parce que ça vous fiche un peu de plomb dans l'aile aussi cette histoire.

      Supprimer
  15. Bel article avec beaucoup d'émotions...
    Une petite pensée pour toutes ces mamans qui attendent.
    Je fais partie de la 2ième catégorie. J'ai d'ailleurs fait ce pu*ain de test d'ovulation qui n'a jamais marché et j'ai maudit cette Claire de raconter n'importe quoi et surtout de porter le même prénom que moi!!!! GRRRRRR

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mince! c'est vrai que c'est pas super sympa pour les Claire... je vais te dire un truc, mon test de grossesse ce n'était pas un Clearblue non plus, ils n'auront pas eu un kopeck de ma part ces joueurs de flute. Merci pour le compliment ;-)

      Supprimer
  16. jolie billet , j'adore , c'est que je me retrouve dans ce billet . Une idée entêtante dans la tète et qui te prend au coeur mais surtout au tripe . Une punaise d'idee qui comme un cancer s'incruste et qui a du mal a partir .

    Une attente interminable, a attendre que les vilaines ( regles ) viennes .

    Une fois arrivée, un immense coup de bleues t'envahis et qui te fait chialer comme une petite fille a qui on aurait arracher son jouet prefere .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'on se reconnaitra toujours dans nos témoignages. Merci Clarisse.

      Supprimer
  17. Joli billet, très juste. A chaque fois que j'ai appris que j'allais être maman, j'ai toujours eu une pensée pour les filles qui n'ont pas la chance comme moi de tomber enceinte au premier essai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est d'ailleurs tout à fait louable de ta part... mais bon ça fait quand même chier de ternir un peu la joie, le bonheur et le cui-cui des p'tits oiseaux d'une chanceuse qui apprend la bonne nouvelle. C'est officiel je t'aime encore plus qu'hier ♥

      Supprimer
  18. dans le genre, y'a la chansons de brigitte "je veux un enfant" qui est pas mal ...
    Pour mon deuxième, il nous fallu attendre 1 an alors que pour le premier 3 mois avaient suffit ...
    http://www.deezer.com/fr/search/brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne crois pas si bien tomber, j'adore Brigitte et cette chanson, d'ailleurs ma place de concert attend sagement...je vais pouvoir les applaudir bientôt ;-)

      Supprimer
  19. J'aime ton billet et j'adore ta dernière phrase. Tu as peux-être déviné, moi c'est 3e catégorie, 4 ans d'attente et trois IAC plus tard... accouchement prévu dans un mois! Même si je suis comblée je n'ai rien oublié de ces derniers temps!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Félicitations m'dame! sois comblée et j'espère que ta valise est prête! Bravo pour ce parcours.

      Supprimer
  20. Joli billet! Moi je fais partie de ta 1re catégorie, et je trouve qu'il n'y a pas pire injustice dans la nature que celle-ci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui la nature est parfois une biatch en puissance, on est pas tous égaux devant elle et ça c'est très difficile à accepter.

      Supprimer
  21. un bel article... pas de nostalgie de ce besoin des tripes de faire un bébé pour ma part, je crois que, même si je n'ai pas eu à attendre très longtemps, ça a été les pires mois de mon existence, j'ai cru virer folle...
    mais ça nous empêchera pas de remettre ça, en plus (dingues que nous sommes...)
    Mes amitiés à l'Homme lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu dis on est complètement dingues...enfin toi t'as plus besoin de convaincre l'Homme, moi va falloir que je repasse par la première étape.

      Supprimer
    2. Pfff, tu parles, il fait le dur, mais il en crève d'envie !!! mais je veux bien te passer un peu de la motivation de mon homme, hein lol

      Supprimer
  22. Première visite sur ton blog, je trouve ce billet très beau. Cet article me parle puisque je fais partie de la 3ème catégorie (enfin des chanceuses de la 3éme puisque après 3 ans d'attente, notre première FIV ICSI fut la bonne). Courage à celles qui attendent toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tout tes compliments, trois ans et une FIV c'est encore un niveau au dessus, bravo!

      Supprimer
  23. Très beau billet ! J'ai la chance de ne pas trop avoir attendu pour voir éclore mes 2 loulous mais c'est sure que la société ne nous incite plus à la patience et que quand on désire quelque chose plus que tout, quand on ressent cette envie viscérale d'être mère le fait que pour certaines cela puisse être compliqué quand d'autres tombent enceinte sans le vouloir est profondément injuste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! ce qui est le plus moche avec l'injustice c'est qu'inexorablement on en retire de la jalousie. On se transforme en la mégère qu'on aurait jamais voulu être.

      Supprimer
  24. J'ai beaucoup aimé lire ton article ma soeur a attendu des années entre 5 et 7 ans oui c'est long et je ne l'ai jamais comprise dans son acharnement il a fini par venir naturellement je me rappelle des longues heures au téléphone ou elle me racontait ses fiv douleureuses physiquement et moralement.. Pour ma part je m'inquiéte de ne pas ressentir cette envie d'enfant on m'a dit "Attend d'etre plus vieille..." sauf que j'ai vieilli j'ai pris 10 ans de plus et j'ai toujours pas envie ca m'inquiéte je ferai peut etre partie des femmmes qui pense à elle et qu'on regarde bizarre parce que les enfants ca ne les attire pas... vous savez celles qu'on pointe du doigt parce que c'est bizarre elle n'a pas d'enfant... Pourquoi sur moi ca n'agit pas ? Pourquoi je ne trouve pas ca mignon les bébés "Oh il est trop chou" ? Ben nan rien de tout ca j'ai l'impression de quelque chose de cassé qui ne fonctionne pas ! J'avance et je sens les gens me dire alors pour bientôt ? ou pire si j'ai une bonne nouvelle à annoncer on me dit "T'es enceinte ?" euh nan...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci et j'espère que cet article t'aura aidé à percevoir un peu de ce que ta soeur a pu ressentir. Pour toi je ne vais pas te dire que "ça viendra" on n'en sait rien. Tu me semble savoir ce que tu veux ou pas, tu te demandes juste si c'est "normal" de ne pas avoir ce désir. Si ça ne fait pas partie de toi, c'est comme ça et ça n'a rien de bizarre. Si un jour tu as cette envie d'enfant, ça sera comme une évidence, tu ne te poseras plus la question. Je ne pense sincèrement pas que tu sois "cassée".

      Supprimer
  25. Merci pour ce billet.
    C'est vrai qu'on réapprend la patiente, et que même si on essaie d'être philosophe parfois ("cette attente m'aura permis de savoir ce que je veux VRAIMENT") la plupart du temps c'est juste douloureusement long...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui on en tire un semblant de sagesse mais comme tu dis sur le moment ça semble juste pénible et long. Merci.

      Supprimer
  26. Tres beau, tres touchant, ça m'a replongé il y a quelques années quand nous avions lancées les "hostillités" ensemble sans savoir à l'époque que nos filles auraient 2 ans de différence! 2 années.... je viens de vivre 9 mois de torture , et tout au long de ces longs mois j'ai bcp pensé à vous qui avez été si courageux , tout ça m'aidant à relativiser sur mon propre mal.

    Gros bisous ma poulette!!

    RépondreSupprimer
  27. Billet touchant ...Idem pour moi, attente : TEC; FIV....Je connais ...Merci la science ! <3
    Nat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite énormément de courage et de patience. Je crois que finalement c'est ça qui nous fait le plus défaut dans ces cas là. Bisous

      Supprimer
  28. Merci pour cet article qui me fait limite monter les larmes aux yeux et me donne des frissons... Pour notre part, 3 ans 1/2 avant que je tombe enceinte. 3 ans 1/2 avant de me sentir complète et "normale". Et effectivement, entre les déceptions, les épreuves, les larmes, l'entourage plus ou moins bien intentionné, (etc), il faut beaucoup d'amour et de communication dans le couple pour "survivre". Et malgré tous les maux de la grossesse, qu'est-ce que j'ai savouré ces 9 mois ! Aujourd'hui notre fille a 2 ans 1/2, c'est notre rayon de soleil; et on s'aime peut-être même encore plus fort qu'il y a quelques années. J'ai arrêté la pilule il y a 6 mois. On ne l'a dit qu'à 3-4 personnes pour éviter une pression supplémentaire. J'essaie de ne pas me focaliser dessus et de profiter (pas forcément simple comme tu peux imaginer). On verra... En attendant, plein de courage à toutes celles et ceux qui attendent d'être (à nouveau ou pas) parents...

    RépondreSupprimer
  29. Merci pour cet article qui me fait limite monter les larmes aux yeux et me donne des frissons. Pour notre part il aura fallu attendre 3 ans 1/2 avant que je tombe enceinte. 3 ans 1/2 avant que je me sente (enfin) complète et "normale". Et effectivement, entre les déceptions, les épreuves, les larmes, l'entourage plus ou moins bien intentionné (etc), il faut beaucoup d'amour et de communication dans le couple pour pouvoir "survivre". Et malgré tous les maux de la grossesse, qu'est-ce que j'ai savouré ces 9 mois ! Aujourd'hui, notre fille a 2 ans 1/2, c'est notre rayon de soleil; et je me demande si avec mon chéri on ne s'aime pas encore plus fort qu'avant. J'ai arrêté la pilule il y a 6 mois. On ne l'a dit qu'à 3-4 personnes pour éviter une pression supplémentaire. J'essaie de ne pas me focaliser dessus et de profiter, mais forcément il y a des moments où l'angoisse n'est pas loin du tout. On verra. En tout cas je souhaite plein de courage à toutes celles et tous ceux qui attendent et rêvent d'être parents (que ce soit pour la 1e fois ou non) !

    RépondreSupprimer
  30. Même sur un sujet avec sensibilité inside tu sais glisser de l'humour (bien sûr de l'humour carapace mais quand même)..
    Un sujet délicat, pas facile de trouver les mots pour en parler mais tu le fais à merveille.

    RépondreSupprimer

Dis moi tout!