jeudi 14 juin 2012

La césa : un accouchement pas comme les autres?

Aujourd'hui je suis un peu colère, aujourd'hui j'ai envie de pousser une p'tite gueulante... Oui parce que je suis une gentille fille, bien sous tout rapport touçatouça (mouahahaha), j'aime beaucoup parler chiffons mais PAS QUE!

Je suis une maman qui a accouché par césarienne. Oui j'ai accouché quand même! Même s'il a fallu un bistouri, un gynéco, un bloc opératoire et toute une armada de blouses blanches, ma fille est sortie de mon ventre, j'ai donc accouché: CQFD!

Malgré cet état de fait, des gens bien attentionnés ne se lassent pas de remettre tout ça en cause, genre tu t'es pas fait explosé la founette donc t'es pas une vraie maman... mais WTF? c'est quoi ce délire crotte! (t'as vu comme je suis trop vulgaire). Bon moi la césa je l'ai très bien vécu, j'ai très bien fait ce deuil de l'accouchement par voie basse sur lequel on fantasme une bonne partie de sa vie de nullipare et dont on nous rabâche les oreilles pendant toute notre grossesse. Bien sûr, j'ai été déçue quand on m'a annoncé qu'il fallait descendre au bloc, mais je douillais tellement ma race, qu'à ce moment là je me serai ouvert le bide toute seule. Tu auras donc deviné que j'ai eu droit à la césa en urgence. You-pi!

Mais césa en urgence ou programmé, le débat n'est pas là... moi j'ai envie de parler de la préparation à cette naissance "assistée" qui est, il faut l'avouer, super limite. J'ai suivi une prépa à la naissance dans la clinique où j'allais accoucher, les sage femmes nous ont parlé de la possibilité de la césa mais sont restées assez vagues sur le sujet car ce n'est pas la "norme". Alors soit, je veux bien qu'on ne s'étendent pas autant sur le sujet que sur la voie basse car heureusement les césas concernent une minorité des accouchements mais bon il serait bon de s'y attrader un peu plus, histoire de savoir à quoi s'attendre, au cas où. Et là je dis  "merci les coupines qui sont passées par là et qui m'ont un peu plus renseigné sur la question".

Du coup tu te demandes pourquoi je m'excite toute seule, là , maintenant... C'est parce que j'ai eu une discussion avec une super pote à moi, équipée d'un gros bidon prêt à exploser, qui m'a appris qu'elle allait avoir une césarienne programmée pour la naissance de son deuxième baby. Bon elle est obligée d'en passer par là pour des raisons plus que justifiée mais elle a commencé à me poser des tas de questions (plus glamour les unes que les autres je te rassure...) Donc je lui réponds, en lui précisant bien que tout ce que je lui dis est basé sur mon expérience et que je ne détiens pas la vérité. Dans un éclair de génie, je lui sors: "Mais demande à la sage femme qui fera ta prépa à la naissance elle saura mieux te dire que moi!" "Ah ouai mais non... comme j'ai une césa, le Doc il a dit que j'en avais pas besoin..."
... Stupeur...yeux grands ouverts et bouche bée... O_O
Arrrrggggghhhh! Keuwaaa? là je suis carrément sortie de mes gonds! C'est quoi ce binz?!!!

Ça s'appelle comment déjà? ah oui! Pré-pa-ra-tion à la nai-ssance! et pas préparation à l'expulsion! Non mais oh! Il déconne pas un peu le doc surdiplômé overbooké là?!!!

La prépa à la naissance c'est se préparer à l'avant, à la naissance en tant que telle et à l'après...bon, accessoirement c'est fait pour informé les mamans quoi! Tu te doutes bien que je lui ai fortement conseillé de prendre contact avec une sage femme, puisqu'elle y a droit et que surtout elle en a besoin! Ça aura beau être son deuxième bébé, cet accouchement sera totalement différent du premier et il faut qu'elle soit préparée à ça, histoire de bien le vivre, de ne pas avoir de mauvaises surprises et qu'elle soit carrément plus zen pour finir sa grossesse dans les meilleures conditions.

Bref... ces différences de traitement m'exaspèrent au plus haut point, surtout venant du corps médical. Je sais qu'il y a le trou de la sécu touçatouça MAIS la césa n'est pas un accouchement au rabais et les futures accouchées ne doivent pas souffrir de ce manque de moyens et de considération!

J'ai accouché par césa, la douleur, les suites de couches, tout ça j'ai connu quand même, au même titre que toutes les mamans et de ce jour inoubliable j'en garde une trace indélébile, à même la peau sous l’élastique de mon slip! et toc! La césa c'est mon Vietnam à moi!



Excuse moi pour ce billet plein de majuscules, de points d'exclamations et hyper décousu, en te remerquiant! ;-)
Rendez-vous sur Hellocoton !

29 commentaires:

  1. Je passe par ici via hellocoton.

    Je comprends ton indignation, moi-même qui ai tout juste commencé la prépa à l'accouchement, je trouve qu'on esquive la question de la césarienne, c'est terrible... (près de 30% de césa, pourtant, dan ma clinique, gulp...une maman sur 3).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, je suis d'accord avec toi, une maman sur trois c'est quand même pas rien et ça vaut le coup de s'y attarder. Bon courage pour la suite des cours, on y apprend quand même plein de choses ;)

      Supprimer
  2. Je ne comprendrai jamais non plus pourquoi la césa devrait être un non-accouchement, et dans ce cas, j'imagine qu'un accouchement avec péri n'est pas un vrai accouchement aussi ? Faut vraiment être con... Bref, tout d'accord avec toi !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui voilà en fait les vrais accouchements c'était à l'âge de pierre, sur une peau de mammouth, entre deux parties de chasses et de cueillettes de baies sauvages... maintenant c'est juste une partie plaisir, tu vas accoucher comme si t'allais t'acheter une baguette lol

      Supprimer
  3. C'est complètement crétin en effet de zapper la préparation à la naissance sous prétexte qu'on va avoir une césarienne. Comme tu dis bien l'accouchement ne se résume pas à l'expulsion, sinon ça se saurait quoi... (dans mes souvenirs d'ailleurs il y avait 1 cours sur les 7 sur la poussée, tout le reste c'était des cours pour tout le monde...)

    D'ailleurs il y a aussi des médecins qui recommandent aux jeunes "césarisées" de zapper aussi la rééducation du périnée ;-) (je suis partie!!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas faux et y'a surtout des mamans qui n'insistent pas trop lol
      Et comme tu dis la poussée c'était juste sur un cours, donc bon, y'aurait bien un p'tit créneau pour parler de la césa.

      Supprimer
  4. Ouais ton coup de gueule est bien juistifié ! Tout questionnement est pertinent, et ne serait-ce que penser qu'une femme césarisée n'a par conséquent pas de questions...WTF en effet !! C'est un peu genre "nan mais ne pensez à rien, de toutes façons c'est nous qui allons bosser là"...c'est irrespectueux au possible !! raaaah

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà c'est ça! Et en plus je vois pas en quoi c'est craignos d'informer les mamans sur la césa... perso ça ne me faisait pas moins peur que l'épision ou la ventouse... et tout ça on nous l'a pourtant bien expliqué en détail -_-

      Supprimer
  5. Bravo pour ce billet.....plein de vérités et de bon sens....
    Parfois, il est bon de remettre les points sur les I !!!! Tu l'as fait et bien fait !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sandy! c'est vrai qu'on a toujours un peu peur que les coups de gueule soient mal perçus mais je vois que beaucoup ont fait le même constat que moi.

      Supprimer
  6. 2 césariennes en urgence au compteur, et comme toi je pense que personne ne nous prépare à cela : ni les sages-femmes en cours de préparation, ni les médecins.
    J'ai très mal vécu la 1ère (je le raconte d'ailleurs ici http://www.mamanwhatelse.com/article-ma-cicatrice-61747901.html ) mais j'ai accepté la seconde avec sérénité parce que j'avais eu le temps de songer à cette éventualité, ce qui n'avait pas été le cas pour ma 1ère grossesse vu que tout le monde éludait le sujet...
    Bravo pour ton billet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! j'ai lu ton billet, je comprend ton amertume par rapport au sujet et malheureusement il t'a fallu en faire l'expérience une fois pour faire en sorte que ça se passe mieux pour la deuxième fois. C'est ça que je trouve aberrant, ce n'est pas normal que ce soit aux mamans de faire leur propre expérience sur un sujet qui doit être encadré par une sage femme ou un médecin.

      Supprimer
  7. Bonjour !
    Bel article !
    J'ai aussi eu une césa, mais programmée. Et là, ma sage femme m'a fait une préparation perso. Sophrologie "spéciale césarienne". Et ça m'a carrément aidé !
    Je trouve aussi qu'on n'y prête pas assez attention, alors que ça reste un vrai accouchement. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire. Dans l'idéal je voudrai que ma copine profite de la même préparation que toi, je suis sûre que ça la rassurerait et qu'elle serait plus sereine pour le dernier mois de sa grossesse.

      Supprimer
  8. entièrement d'accord avec ton billet, 2 césas pour moi aussi, en urgence pour la première, programmée pour les jumeaux, et une bataille pour avoir un corps à corps avec les jumeaux juste après le retour de la salle de réveil, car ça avait été zappé pour mon premier bébé. Peso j'ai jamais fantsmé sur l'accouchement "le vrai", et je pense que c'est un relent de machisme bien ancré dans touts les consciences, même les soi disants éclairées, à savoir qu'il faut enfanter dans la douleur pour enfanter pour de vrai...
    Accoucher, c'est passer du stade avant où il est dedans au stade après où il est dehors... Voilà.
    Y'a encore du taf, mesdames...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, voilà! L'accouchement c'est passer du stade "bébé est dans mon bidou" au stade "bébé est dans mes bras". Je pense que tu as raison, même pour l'accouchement on a droit à des clichés, des stéréotypes qui nous aveuglent un peu (beaucoup)... du coup on culpabilise de ne pas avoir accouché comme dans les films.

      Supprimer
  9. C'est honteux la réponse du médecin, si la personne en ressent le besoin elle y a droit comme les autres c'est vraiment nul.
    Pour le reste je ne peux me prononcer, j'ai eu 2 voies basse, je devais avoir une césa pour la seconde et je l'ai très mal vécu simplement parce que premiere mosntrouille était encore très jeune et que je ne voulais pas rester à l'hopital après l'accouchement.
    Et je n'ai pas fais ces fameux cours car ça n'existait pas vraiment dans les pays où j'ai accouché (mais ça ne m'a pas vraiment manqué).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un acte qui fait peur, comme toute intervention chirurgicale, c'est loin d'être anodin. Je pense que l'information des futures mamans pourrait désamorcer bien des situations.

      Supprimer
  10. C'est peut être que le gynéco savait en quoi consistaient les cours. J'ai l'impression qu'on ne fait pas toutes les mêmes choses et que c'est plus ou moins bien fait. Voici les cours que j'ai eu: séance 1: Que mettre dans la valise pour la maternité?, séance 2: comment reconnaître les signes annonciateurs de l'accouchement?, séance 3: comment se déroule un accouchement? (sisi avec photos et vidéos et des larmes pour les plus sensibles), 2 séances pour apprendre à gérer les contractions, 2 séances pour apprendre la poussée auxquelles je n'ai pas assisté car les sages femmes qui faisaient ces cours me gonflaient.
    J'ai été assez déçue de ces cours. Rien sur la césa, rien sur comment s'occuper du bébé après l'accouchement. Dans ces conditions je ne crois pas que les séances que j'ai suivit aient été utiles à une personne ayant une césa programmée.
    Bref, j'ai aussi eu une césa d'urgence et j'aurais bien aimé en savoir quelque chose avant. Je n'en avais jamais discuté avec personne avant. Le retour de couche j'en ai entendu parlé sur les forums après être sorti de la mater...
    Et oui accoucher par césa c'est accoucher. On ne m'a jamais fait de remarques par rapport à ça. L'important pour moi c'était que mon fils soit en bonne santé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est sûr, le gynéco a du se dire que les cours de l'hosto ne lui servirait à rien mais c'est là qu'il aurait du lui dire de faire appel à une sage femme libérale pour qu'elle aie droit à un accompagnement personnalisé. Et je suis d'accord avec toi aussi sur le retour de couche, on n'est pas très informée là dessus non plus.

      Supprimer
  11. Moi j'en ai eu deux, j'en ai eu deux! Et pis même que pour BB3 j'en aurais une troisième! Alors hum c'est qui la boss???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous avons trouvé notre référente es-césa! Les filles si vous avez des questions c'est chez PetitDiable que ça se passe! lol

      Supprimer
  12. Décidément, c'est le thème du jour du Hellocoton, les critiques! Alors moi, je dirai pareil que sur le thème d'un post sur les poussttes dans le métro... critiquer les autres parce qu'ils ont dit ça, fait ça, c'est bien joli.... Mais vous, vous n'avez jamais fait de remarque désobligeante à quelqu'un? consciemment ou non? Là, il est bon de se rappeler une petite phrase 'que celui qui n'a jamais péché jette la première pierre', parce que je pense que toutes, ici, on a déjà blessé quelqu'un, volontairement ou non, si si, cherchez bien...
    J'ai eu une césarienne en urgence, coma des semaines, réanimation des semaines, soins intensifs, dépression (mais de celle où pour moi, la seule isssue était le suicide).... j'en ai entendu des choses.... 'mais comment tu allaites pas? mais même les femmes qui meurent de faim en Afrique peuvent allaiter, c'est juste que au fond tu n'as pas vraiment envie...', 'mais quoi? quelle horreur?? tu as envie de tuer ton bébé? mais c'est inhumain, c pas possible, quelle honte', 'tu n'as pas perdu tous tes kg, si? '...et plein de petites phrases qui font que vous descendez encore plus bas que terre et qui prononcées par des gens comme vous....parce que tout peut faire mal, n'importe quelle remarque anodine peut assassiner quelqu'un. Moi, j'ai choisi de garder que le positif.... parce que oui, c'est là qu'on se rend compte que la nature humaine est bonne. Les voisins qui s'occupent de votre mari, à lui faire à manger à tour de rôle parce qu'il passe sa vie à l'hosto, les voisins qui promènent votre chien chaque jour parce qu'ils savent que votre chien, c'est votre amour alors que vous seriez contente qu'il soit bien, les amis qui se relayent, les gens qui vous soignent, qui vous aident à vous relever (aussi bien physiquement que mentalement), c'est ça qu'on garde, et pas ceux qui ont fait des petites phrases(méchantes souvent sans le savoir), parce qu'ils ne sont pas passés par là, et donc ne comprennent pas. Alors ce genre d'article à critiquer à tour de bras, c'est juste fatiguant, et je le redis, n'avez vous jamais, vous, prononcé des mots qui aient plus blesser quelqu'un (là je suis large hein...poids, physique, n'importe quel domaine est valable)???

    RépondreSupprimer
  13. Ben c'est vrai qu'on n'est pas informés de la césarienne, en prépa à l'accouchement. 3 prépas, 0 info. J'ai fait 3 accouchements par voie basse, et les seules infos que j'ai viennent de mes copines qui ont eu une césa... J'aurais vraiment eu peur, si j'avais eu à en subir une en urgence, au vu du peu d'info...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben tu sais, quand c'est en urgence, t'as pas trop le temps d'avoir peur en fait et c'est pas plus mal. Justement, je regrette vraiment le manque de préparation un peu plus personnalisée pour les mamans qui vont avoir une césa programmée.

      Supprimer
  14. Et c'est là que je me rends compte, seulement maintenant, 6 mois après avoir accouché, 8 mois après avoir suivi les séances de prépa à l'accouchement... que le sujet de la césarienne n'a même pas été abordé. Le mot n'a même pas été prononcé...

    RépondreSupprimer
  15. pour ma première grossesse j'ai fait les cours de prépa... j'ai accouché par voie basse mais dans les cours il y avait une partie réservée à la césarienne et une sage femme qui y tenait beaucoup car elle disait qu'accoucher par voie basse ou césarienne c'est pour obtenir le même résultat, donner la vie à son enfant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien qu'elle ait pris la peine de le préciser.

      Supprimer
  16. 1 césa programmée pour moi, et sans préparation réelle. Je l'ai très mal vécue.

    RépondreSupprimer

Dis moi tout!